Projet Centre Leclerc – Site Cosserat – AAP Groupe Réalités “Mov’In Factory”

154
[favorite_button]

Centre Jean Cosserat – Lieu d’Histoire et de Mémoire

Ce projet répond à l’appel à projet Mov’In Factory du Groupe Réalités, afin d’aménager le site Cosserat.

Nous n’avons pas été retenus, l’objectif du Groupe Réalités étant de privilégier l’objectif économique à la dimension animation, culturelle et historique. Trois lauréats l’ont été, à savoir :

  • Jardins partagés
  • Brasserie
  • Ameublement

De plus, une école du Numérique est prévue.

Toutefois, la végétalisation du Château d’Eau et la réalisation d’événements pouvant rythmer la vie du lieu ont retenu l’attention du Groupe. 

Dans l’ancienne usine Cosserat – entreprise du textile et velours qui, autrefois, était l’un des plus importants employeurs d’Amiens, le Centre Jean Cosserat est dédiée à la Mémoire du lieu. C’est un outil de compréhension et d’interprétation notamment sur la première guerre mondiale.

Amiens a été particulièrement touchée durant les guerres, comme ville de garnison à  l’arrière du front. Peu de lieux s’intéresse à cette particularité. 

Généralité

Ce projet a fait l’objet de plusieurs versions, qui ont évolué au fil des échanges et des rencontres. Nous avons souhaité intégrer un collectif volontaire et engagé afin de redonner vie à ce site et à faire vivre notre Mémoire. 

Ce projet a été adapté pour répondre à l’appel à projet du groupe Réalités, avec lequel nous avons échangé à de nombreuses reprises. Aujourd’hui, cette présentation fait l’objet d’une étude concernant le modèle économique. Le budget a été évalué de manière comparative à d’autres sites. 

Des partenaires, publics et privés, nationaux voire internationaux ont été contactés et attendent de nous rejoindre.

Ce projet a été initié après plusieurs mois d’échanges avec des habitants de Montières et l’étude des archives départementales. Le Site Cosserat est important dans le coeur des amiénois, il reste très présent dans la vie des anciens collaborateurs de l’usine. La Famille Cosserat a été une des familles philanthropes qui a transformé et développé la ville et amélioré la vie de la population. 

Ce projet dans son ensemble est un lieu de vie et de culture pour les habitants, d’apprentissage et de mémoire pour les jeunes et les touristes (notamment étrangers, les informations devront être disponibles en français, anglais, allemands et picards), et un lieu fédératif pour l’ensemble des sites de mémoire départementaux. 

Un co-financement

L’originalité du modèle de financement – qui diffère du modèle classique français – consiste à offrir la possibilité aux entreprises de parrainer, de co-concevoir et de co-animer. 

Une zone réservée sera proposée aux mécènes et sponsors, qui pourront exposer une vitrine de leurs produits ou un message spécifique. 

Bâtiment 1 – Restauration/animation

Possibilité d’adapter cette animation/restauration avec le projet Réalités dans ce bâtiment. Notamment sur une combinaison Exposition Partenaires et Regards sur le Passé.

Cette partie a été supprimée du budget suite aux échanges avec le groupe Réalités 

Surface : 360m2 (10m x 36m)

Cosserat Amiens c’est plus de 200 ans d’histoire… Depuis la révolution française, l’entreprise et le site amiénois, ont tout vécu.

Lieu populaire par excellence, des milliers d’ouvriers ont fait vivre leurs familles avec la fabrication du velours.

La période des guerres mondiales a été d’une violence inouïe où le rouge était bien au delà du velours… Autour de ce conflit se sont créés des liens indestructibles à l’image de l’arrivée des américains pour sauver notre ville, notre pays. 

Aujourd’hui il est primordial d’entretenir ce lieu mêlant histoire, culture, vie, partage et populaire.

Une guinguette où manger des produits fermiers (assiettes, crêpes, glaces, limonades …) pour un pique-nique champêtre au cœur d’Amiens, autour d’un spectacle et d’une piste de dance. Salon de thé et pâtisseries.

Les spectacles seront thématisés et dépendront du public visé. Une galerie « Regard du passé » feront parler les personnages du passé, connu ou non, qui ont foulé le sol du Site Cosserat.

Bals Populaires LIBERTY

Autour d’un orchestre type guinguette, on construira des soirées à thèmes retraçant l’amitié franco américaine, la vie, les voyages, les modes…  Entre velours et musique il n’y a qu’un pas… pas de danse ou un petit pas pour l’homme… 

  • Les années folles
  • Jazz New Earling
  • Les USA et le Rock n’Roll
  • Les années Hippies

Spectacle pour Enfants

Nous vous proposons d’accueillir les enfants des écoles, pour raconter l’histoire de cette unité franco-américaine. 

Leur faire vivre les instants de vie des illustres amiénois (Jules Verne…) mais aussi  sur la préservation de notre planète.

Cabaret et spectacle de rue

A l’image des fêtes de la libération en 1945, dans un esprit champêtre des artistes d’univers divers pourraient se succéder sur un espace scénique.

  • Chanteurs
  • Humoristes
  • Magiciens
  • Danseurs

Regards sur le passé

Des milliers de personnes du monde entier ont traversé ce site historique pour vivre ou pour sauver Amiens.

Ces personnages historiques – en hologrammes et marionnettes, interactives – raconteront leur histoire, anecdote et quotidien pour apporter un regard du passé.

Le soldat américain, le parachutiste, l’infirmière… et pourquoi pas Jules Verne ayant fait l’éloge de la technologie Cosserat.

BUDGET :

Bal Populaire : artistique, technique et espace décor thématique 20 000€

Spectacle pour Enfants : Artistique, création personnalisée plus 10 représentations – 20 000€

Soirée Cabaret : Artistique Technique – 25 000€ 

Bâtiment 2 – Pavillon de la Santé

Surface : 155m2 (7,4m x 21m)

Santé & Grande Guerre 

L’usine Cosserat a joué un rôle important lors du premier conflit mondial. Comme l’écrit  Albert Chatelle dans son ouvrage Amiens pendant la guerre (1914-1918) (préfacé par l’ancien ministre des Affaires étrangères Gabriel Hanotaux), « l’usine Cosserat d’Amiens a été la seule usine a fonctionné sans discontinuer d’août 1914 à mars 1918. » 

En mars 1918, l’offensive allemande Michael fait subir à Amiens d’importantes destructions. L’usine Cosserat est elle aussi touchée. Ces bombardements allemands mettent aussi fin à l’hôpital bénévole Cosserat. Dès 1914, Maurice Cosserat a financé sur ses fonds propres un hôpital militaire de 25 lits qui a soigné plus de trois cents soldats français. Cet hôpital se situait au 109 Faubourg de Hem. Cet établissement sanitaire a permis aux Cosserat de rencontrer Floyd Van Keuren, le responsable américain de la Croix Rouge Américaine installée à Amiens. Il y a une probabilité assez grande que cette proximité soit la cause de l’installation des deux baraquements américains sur le site de l’usine. La reconstruction, après 1918, a été rendue possible par la réutilisation des matériaux déjà présents sur le sol amiénois.

L’usine est aussi le territoire du souvenir puisqu’elle possède un monument aux morts dédié à Jean Cosserat (mort aux Éparges en 1915) et à tous les ouvriers de l’usine morts au front.

L’usine Cosserat a aussi joué un rôle pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme l’écrit Xavier de Montclos dans La Saga des Montclos : “ Dès lors, la machine à vapeur fut gardée comme une précieuse antiquité. Pas tout à fait cependant, puisque, conformément à un contrat passé avant la guerre avec la municipalité d’Amiens, elle fut remise en route entre la date de la prise d’Amiens, le 20 mai 1940, et le début de la bataille de la Somme, 5 juin, pour envoyer de l’électricité dans ce qui restait de la ville”. 

La conception

Ce lieu doit être un centre d’échange, de culture et de communication servi par une pédagogie pertinente. C’est un lieu de vie. Exposée chronologiquement, l’évolution de la pratique de la Santé sur les 120m² d’exposition. L’utilisation des nouvelles technologies doit apporter cette approche vivante et ludique. Afin d’être en contact avec l’Histoire, on doit avoir l’impression de soigner dans les conditions des tranchées, d’être dans une des 18 « petites curies » ou avec les « gueules cassées ».

L’objectif

Parler de la Grande Guerre au travers du prisme de la Santé est un moyen pédagogique pertinent de passer la mémoire de cet évènement dramatique de l’histoire du monde, mais aussi de construire le présent et de préserver l’avenir.

Public ciblé

Plus que jamais, la Santé est un domaine qui nous est particulièrement attaché. Avec ce centre, un pan entier de l’histoire de la Santé durant la Guerre pourra être présenté aux visiteurs, mais également de la recherche médicale durant les crises. Ce lieu s’adresse à tous.

Budget

Une exposition immersive, dynamique et très interactive demande un budget élevé : de l’ordre de 2000€ par m². Le budget de Santé et Grande Guerre nécessitera un budget de 240.000€.

Bâtiment 3 – Pavillon Sport

Surface : 287m2 (10m x 29m)

Sport & Grande Guerre

Un centre dédié au Sport et à la Grande Guerre : c’est une première mondiale. D’abord pratiqué d’une façon spontanée entre les combats par les Poilus pour gérer l’ennui, la pratique sportive va être fortement influencée par les Alliés, récupérée par l’institution militaire et devenir un héritage inattendu de la guerre. En conséquence, le premier conflit mondial va permettre l’éclosion du sport français, du sport féminin et du handisport, mais aussi, à l’image de la Coupe de Monde de football, la  naissance d’évènements sportifs nationaux et internationaux toujours d’actualité. Le but de ce centre est de mettre en valeur cette facette méconnue de la Grande Guerre.

C’est le km 0 de la « Voie des sportifs de 14-18 » parcourant la Somme.

La conception

Ce lieu doit être un centre d’échange, de culture et de communication servi par une pédagogie pertinente. C’est un lieu de vie. Exposée chronologiquement, l’évolution de la pratique sportive doit apparaît sur les 200m² d’exposition. L’utilisation des nouvelles technologies doit apporter cette approche vivante et ludique. Afin d’être en contact avec l’Histoire, on doit avoir l’impression de courir avec les soldats jouant au rugby entre deux assauts ou avec les Tommies du Captain Nevill sortant des tranchées en dribblant des ballons de football.

L’objectif

Parler de la Grande Guerre au travers du prisme du sport est un moyen pédagogique pertinent de passer la mémoire de cet évènement dramatique de l’histoire du monde, mais aussi de construire le présent et de préserver l’avenir.

Public ciblé

Pratiqué par des millions de femmes et d’hommes, représentatifs de tous les âges et de tous les milieux, le sport est aujourd’hui un phénomène universel. Facteur de santé physique et morale, c’est un élément essentiel d’éducation, d’ouverture d’esprit, de respect et de paix universelle. Ce lieu s’adresse à tous.

Budget

Une exposition immersive, dynamique et très interactive demande un budget élevé : de l’ordre de 2000€ par m². Le budget de Sport et Grande Guerre nécessitera un budget de 400.000€.

Bâtiment 4 – Végétalisation du château d’eau

Mise en place d’une structure végétale sur le château d’eau pour rappeler les grandes guerres et la fabrication des objets de camouflages à Amiens (par des artistes : faux arbres etc)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.